AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 The Life and Death of a Porno Gang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: The Life and Death of a Porno Gang   Ven 30 Juil - 12:43

The Life and Death of a Porno Gang (Zivot i smrt porno bande)



Réalisateur : Mladen Djordjevic
Avec : Mihajlo Jovanovic, Ana Jovanovic, Predrag Damnjanovic, Radivoj Knezevic...
Pays : Serbie
Année : 2009

The Life and Death of a Porno Gang a donc été présenté cette année au BIFFF, tout comme A Serbian Film. Ce qui était en plus très intéressant, c'est qu'il y avait les équipes des films, et donc leurs concepteurs ont pu expliquer leur démarche. Bon, malheureusement, j'ai laissé passer plusieurs mois avant de me décider à vous en parler, donc ce n'est plus aussi frais dans ma tête que si je l'avais vu la veille au soir ! Ce que je peux vous dire, c'est que le réalisateur s'est d'abord penché sur l'industrie de la pornographie dans son pays, il en a fait un documentaire. Puis il en est arrivé à cette fiction. Celle-ci aborde des thèmes identiques à A Serbian film : snuff movies, symptômes sociaux de la Serbie actuelle etc. Du fait qu'il y ait ainsi 2 ou 3 films de cet acabit qui sortent en même temps, cela donne une impression de petite vague de films serbes extrêmes, mais le scénariste de A Serbian Film contestait cette idée de vague, car, disait-il, ces deux ou trois films constituent de pures exceptions dans le paysage cinématographique serbe et ils ne devraient pas être suivis par d'autres films de cette trempe. A vérifier dans le futur... Et, donc, profitez-en d'autant plus de ces "monstres" du ciné serbe !

Je disais que le film abordait de mêmes thème que A Serbian Film, mais l'approche, l'esthétique, est différente. Alors que dans ce dernier, on suit la descente en enfer d’un individu (et sa famille), le film de Djordjevic est une sorte de road movie trash suivant tout un petit groupe, dans un esprit plus « rock’n’roll ». Esthétiquement, ça a un côté bien plus brut, moins soigné. Le titre résume bien le film : on voit donc d’abord comment ce petit groupe de marginaux provocateurs s’est créé (un jeune réalisateur, n’arrivant pas à financer les films qu’il voudrait faire, obligé de faire du bête porno pour vivre, a un jour l’idée de créer une troupe qui ferait des spectacles de cabaret « cul & trash »), on suit la vie trépidante de ces espèces d’artistes fous dégénérés (ils ont les autorités au cul, ils sont chassés par les villageois des patelins où ils s’installent etc.) et puis on voit comment le projet initial va se retourner en quelque chose qu’ils n’avaient pas voulu au départ (c’est là qu’arrivent les snuffs : comme ils sont dans la dèche totale, un étrange investisseur leur propose faire des snuffs contre de grosses sommes d’argent) ; enfin, on voit finalement comment le groupe va se défaire. Le film contient de la nudité frontale, du sexe déviant (dont une dégoutante fellation zoophile), beaucoup de mauvais goût, certains plans gore (mais le gore n’est qu’un des éléments du film). Ca a l’air super excitant comme ça (enfin, pour le cinéphile déviant), mais malheureusement, le film contient des longueurs, des passages guère passionnants… Au final, il scotche beaucoup moins que A Serbian film. Il est nettement moins abouti.

Pour finir, un extrait de la critique faite par Sueurs Froides, qui éclaire le film sous un autre jour : "Djordjevic prend le sujet du snuff pour traiter de la Serbie contemporaine. Il filme la déréliction sociale d'une société qui finit par ne plus s'insurger contre des comportements où l'éthique et la morale ont disparu : la bande de Marko glisse ainsi subrepticement d'un joyeux spectacle anarchiste où le sexe sert de support à des revendications sociales à un spectacle de mort produit dans un unique intérêt financier. On peut aussi y voir une allégorie de l'évolution du marché de la pornographie des trente dernières années qui est passé du sexe joyeux et libérateur des années '70 aux marchés de niches ultra spécialisés et régulièrement dégradants de la pornographie contemporaine du net".

Un premier trailer : http://www.youtube.com/watch?v=iBJ5uIMY3aU
Trailer + long : http://www.youtube.com/watch?v=12T9Bwe-2co






_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Life and Death of a Porno Gang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Life and Death of Anne Boleyn
» City of life and death - Nanjing! Nanjing! - 2009 - Lu Chuan
» [1500] Life vs Death
» HELLBOY II ANGEL OF DEATH LIFE SIZE BUST
» accus life A123 ??? comment les utiliser ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: