AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Saw 3D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Saw 3D   Ven 21 Jan - 3:20

Saw 3D (Saw 7)





Réalisateur : Kevin Greutert
Avec : Costas Mandylor, Sean Patrick Flanery, Cary Elwes, Betsy Russell, Tobin Bell, Chad Donella, Laurence Anthony,...
Pays : USA
Année : 2010

Critique :
Ce septième épisode repose sur une recette et une structure désormais bien connues : une scène-choc particulièrement impressionnante en guise d'intro, histoire de nous plonger directement dans le bain (de sang!), une petite transition, et hop, la machine est partie : un enchaînement de séquences-choc sur un rythme endiablé qui ne laisse pas de répit à nos nerfs jusqu'au générique final. Après la mise en place, un homme ayant quelque chose à se reprocher se retrouve prisonnier dans un bâtiment abandonné, dont chaque pièce renferme quelqu'un pris dans un piège, quelqu'un donc que cet homme doit essayer de sauver en un temps hyper limité. Y parviendra-t-il ? Réchappera-t-il de cet enfer sain et sauf ? Parallèlement à ça, la police essaye de mettre la main sur le tueur, tout en tentant de localiser l'endroit où se joue le drame. Une grande course contre la montre.

L’avantage de ce rythme soutenu, c’est qu’on n’a pas le temps de s’embêter, on est directement happé, on ne voit pas le temps passer, et nos nerfs sont, comme je le disais, constamment mis à rude épreuve. Le revers du fait que tout va très vite, c’est que la plupart des personnages apparaissent comme des sortes de pantins juste bons pour l’abattoir, leur caractérisation n’étant qu’esquissé en très grandes lignes en quelques plans seulement. Ils n’existent que par le péché qu’ils incarnent (un des héritages de Seven).

En ce qui concerne les pièges/tortures/épreuves, c’est, on le sait, tout l’intérêt de toutes ces suites de Saw. Les auteurs du film soignent donc cet aspect, y portent toute leur attention. Et force est de constater que les pièges sont bien trouvés et originaux. Ils sont bien appropriés pour chaque victime. Ils sont bien sadiques, graphiques et également efficaces au niveau de la 3D, avec une mention spéciale à celui où la caméra, en vue subjective, se rapproche centimètre par centimètre des barres pointues destinées à percer les yeux et la bouche de la victime (donc ces barres nous menacent nous, spectateurs) ! En parlant de la 3D, il faut aussi signaler les morceaux de corps humains explosant qui viennent gicler sur nous, accompagnés de gouttes de sang.

Bref, Saw 7 est bien sadique, gore (corps coupé en deux, avec les tripes qui tombent, tête qui explose, corps entiers qui explosent en se démembrant, etc.), avec de bons pièges. Maintenant, au niveau scénaristique, qu’on soit un défenseur de la franchise ou un de ses détracteurs, il faut bien avouer que c’est devenu lourd, ce recours systématique et malhonnête (malhonnête car normalement, quand on raconte une histoire, il y a certains codes à respecter, et là, certains de ces codes sont bafouillés) à des astuces scénaristiques pour relancer la saga et intégrer le nouveau volet à l’ensemble de l’histoire, depuis le début. Au niveau des critiques à formuler, j’épinglerai aussi le fait que le scénario ne développe pas certaines pistes qui auraient pu être intéressantes, pistes contenues en germe dans l’une des séquences du début, où l’on voit trois personnes prises au piège dans une vitrine en plein centre-ville, à la vue de tout le monde. Il y avait, par exemple, de quoi creuser la thématique du voyeurisme des gens. Mais bizarrement, cette séquence ne trouvera pas d’échos par la suite. Elle apparaît un peu comme hors-sujet.

En conclusion, il y a de grandes réserves à émettre envers ce dernier Saw, cependant l’amateur de gore et de sadisme a quand même de quoi se mettre sous la dent ! Ce n’est pas le grand feu d’artifice final que je fantasmais au départ (un truc énorme qui nous aurait tous laissé sur le cul comme le final du premier), mais pour autant, je ne renie pas la saga contrairement à beaucoup d’amateurs de films de genre qui se sont lassés et aigris.






_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saw 3D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: