AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La ligne Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spy Low
Modérateur


Nombre de messages : 1141
Age : 31
Localisation : Tout près...
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: La ligne Rouge   Dim 19 Mar - 19:09



La Ligne Rouge (The Thin Red Line)
De: Terrence Malick
Avec: Sean Penn, Adrien Brody, Jim Caviezel, Ben Chaplin, George Clooney, John Cusack, Woody Harrelson, Elias Koteas, Jared Leto, Dash Mihok, Tim Blake Nelson, Nick Nolte, John C. Reilly, Larry Romano, John Savage, John Travolta, Arie Verveen, Kirk Acevedo, Penelope Allen, Benjamin Green, Simon Billig, Mark Boone Junior, Norman Patrick Brown,
Jarrod Dean, Matt Doran, Travis Fine, Paul Gleeson, David Harrod, Don Harvey, Kengo Hasuo, Ben Hines, Danny Hoch, Robert Roy Hofmo, Thomas Jane, Jimmy Xihite, Polyn Leona, Simon Lyndon, Gordon MacDonald, Kazuki Maehara, Marina Malota, Michael McGrady, Ken Mitsuishi, Ryûji Mizukami, Larry Neuhaus, Taiju Okayasu, Takamitsu Okubo, Miranda Otto, Kazuyoshi Sakai, Masayuki Shida, John Dee Smith, Stephen Spacek, Nick Stahl, Hiroya Sugisaki, Kouji Suzuki, Tomohiro Tanji, Minoru Toyoshima, Terutake Tsuji, Steven Vidler, Vincent Wild, Todd Wallace, Will Wallace, Joe Watanabe, Simon Westaway, Daniel Wyllie.
Année: 1998

Synopsis:
La bataille de Guadalcanal fut une étape clé de la guerre du Pacifique. Marquée par des affrontements d'une violence sans précédent, elle opposa durant de longs mois Japonais et Américains au cœur d'un site paradisiaque, habité par de paisibles tribus mélanésiennes. Des voix s'entrecroisent pour tenter de dire l'horreur de la guerre, les confidences, les plaintes et les prières se mêlent.

Critique
Avant de réaliser La Ligne Rouge, Terrence Malick n'avait rien tourné depuis 20 ans... son ernier film datais de 1978, Les moissons du Ciel, autant dire que ce n'est pas un réalisateur très prolifique pour les studio! et il débarque en 1998 avec un film, et pas n'importe quel film (après 20 ans d'absence mieux valait ne pas rater son retour), La Ligne Rouge, un film relatant la bataille de Guadalcanal dans le pacifique durant la seconde guerre mondial, Guadalcanal aussi connue sous le nom du "Verdun du pacifique", le 7 Aout 1942, 11 000 soldats américain débarque sur l'ile de Guadalcanal, face à eux 6 000 Japonais, à la fin de cette bataille qui se termina le 9 février 1943, 1 600 morts coté américains sur les 60 000 hommes engagé dans cette batailles, côté Japonais, 24 000 morts sur 34 000 soldats... première défaite terrestre pour l'empire Japonais...

Mais le film de Terrence Malick n'est pas un film de guerre, c'est un film anti-guerre, très anti-conformiste et au message pacifiste incroyablement puissant!!! Le film débute d'ailleurs sur un cadre magnifique, on se trouve dans le pacifiques, c'est beau, ensoleillé, la mer est belle, il y'a des oiseaux qui chante, des humains qui joue, il s'agit d'autochtone, et au milieu d'eux, deux soldat américain, visiblement déserteur, qui tente de fuir la guerre qui fait rage, et se laisse vivre parmi ces gens qui ne connaissent pas la guerre. Mais les deux hommes sont rattrapé par leur armé et là tout change... on se retrouve dans un monde entièrement peuplé d'hommes, de soldat, souvent des jeunes, qui n'ont rien a faire là, d'ailleurs l'un des soldats vers la fin dit vers la fin du film une phrase magnifique, "je ne suis pas plus vieux, mais j'ai vieillis", j'ai trouvé cette phrase vraiment très forte!!!

Le débarquement sur Guadalcanal commence, les plages sont complètement désertes, ce qui
facilite grandement leur arrivé, mais le pire les attends... Dans ce film les scène de batailles sont admirablement filmé et rendre très réaliste, on y croit vraiment, les acteurs sont tous au diapason,
dirigé admirablement bien, et ce ne sont plus des acteur, ce sont des s oldats de la seconde guerre mondial qui ont combattu à Guadalcanal... La bataille justement, le film est vu non pas du point de vue generale, mais du point de vue personnel, beaucoup de personnage parlent en voix off durant le film, racontant ce qu'il ressente, ce qu'ils endurent, et c'est vraiment très puissant, aucun soldat ne se complait, ils sont tous meurtri par cette guerre, certain perdent la tête à l'image de ce soldat qui ne sais même plus comment il s'appelle et qui doit regarder sur ses plaques d'identification... ensuite il se met à errer... ou encore ce capitaine, pas très aimé de ses hommes et qui refusent d'exécuter un ordre direct pour ne pas les envoyer à une mort certaines et tout cela devant eux, on ressent son hésitation, on ressent ce qu'il éprouve pour ses hommes, il les aiment et ne veux en aucun cas les
sacrifié inutilement, ce qui donnera lieu a une scène très émouvante ou ses hommes lui disent qu'il à été comme un père pour eux et qu'il leurs dit qu'ils sont ses fils... moi ça me met encore la petite larme à l'œil!!!

La réaction des hommes est parfois imprévisible, je voie encore cette scène de bataille en pleine forêt magnifié par la musique, j'en ai pleurer d'ailleurs tellement c'est beau, l'attaque commence dans la brume, la brume comme si les soldat se voilait la face sur ce qui allait se passer, mais la brume se dissipe et l'inévitable arrive, une scène incroyable avec la musique qui se fait très présente,
c'est horrible et beau à la fois, c'est horrible car énormément d'hommes se font tuer atrocement, mais à la fois cette musiques, puis ce soldat américain qui s'assoit a coté d'un japonnais agonisant, et qui
lui montre les oiseau en lui disant qu'il vont le manger, un soldat qui s'en mordra les doigt d'ailleurs dans une scène d'une très dur ou il se trouve sous la pluie torse nue, il repense à ce qu'il a fait et se
frotte le corps tout comme s'il se lavait de ses péchés...

Voilà ce qu'est le film de Terrence Malick, une accumulation de scène plus magnifique et symbolique les unes que les autres, lors d'une offensive un petit oiseau tomber d'un nid est en train de mourir a cause de l'homme, et l'on entend au loin les bruit de la bataille, l'homme et sa folie est au cœur du film, comment en à t'il pu arriver là... pourquoi tant de haine en ce monde, dans ce monde civilisé, puisque les non civiliser comme les autochtones du début eux ne sont pas du tout impliquer dans la guerre, Terrence Malick film non pas la guerre mais les sentiment des hommes qui y participe, il y'a ce soldat qui pense toujours à sa femme resté au pays, et lui est coincé ici, est ce qu'il la reverra un jour... l'amour, dans un monde ou ne règne que la mort, ou ce soldat qui se questionne après avoir tuer un japonais, il a tué quelqu'un et il ne sera pas puni... est-ce cela un monde civilisé? tué quelqu'un aux nom de la liberté...

Ce qui ma beaucoup touché, comme à chaque fois dans les films de guerre que je regarde, c'est la relation qui se crée entre les soldat, comme ce soldat qui après avoir tuer un Japonais se met à pleurer, l'un de ses camarade s'approche de lui et il lui prend la tête et la met contre la sienne...
ces hommes toujours a faire leur fier, on beau être des soldat formé à affronter le pire, reste des hommes, et c'est ce que montre le film de Terrence Malick, même dans les moment les plus atroce ou toute folie est dépassé, il reste quelque part des hommes encore humains et malheureusement c'est ceux là qui sont sacrifié...

Terrence Malick qui n'avait rien tourné en 20 ans s'offre un casting impressionnant, et souvent pour des tout petit rôle, un grand acteur pour une apparition de deux minutes, ou encore Mickey Rourke coupé au montage, je crois que la participation de tout ces noms de tout ces visage connue à son film en disent long sur le metteur en scène qu'il doit être, des acteurs connue qui ne le son lus durant le film on voie que ces soldat américain ou japonais mort durant cette campagne, et le film leur rend un énorme hommage, à nous de le leur rendre en ne les oubliant pas et en continuant de faire ce genre de films qui est loin d'être un film de guerre distrayant, mais plutôt un énorme "pamphlet" sur la guerre, mais qui montre l'homme tel qu'il est vraiment, humains...

_________________

"On the bed, on the floor. On a towel by the door. In the tub, in the car. Up against the mini-bar"


Dernière édition par Spy Low le Mer 6 Aoû - 15:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: La ligne Rouge   Dim 16 Mar - 16:17

J'ai n'ai vu qu'une fois ce film, lorsqu'il était sorti au ciné ; mes souvenirs sont donc trop vagues que pour faire un avis détaillé, mais j'en garde une bonne impression. Un bin bon film de guerre.

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La ligne Rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La ligne rouge
» La ligne rouge : Edition Collector 11/05/2011 + présentation de Criterion
» mon appareil photo (htc hero)
» cadre de découpe ligne rouge
» Collection Rouge et noir chez Fleuve Noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: To day & Classic :: Action & Aventure-
Sauter vers: