AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Isolation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Isolation   Mar 12 Sep - 20:23

Isolation



Réalisateur : Billy O'Brien
Avec : John Lynch, Essie Davis, Ruth Negga, Sean Harris, Marcel Iures
Année : 2005
Pays : Irlande, Angleterre

Synopsis :

Dan Reilly a tout fait pour sauver sa modeste exploitation agricole. A deux doigts de la faillite, il accepte de soumettre son bétail à des "tests de fécondations" menés par un laboratoire de biotechnologie sous le contrôle de la vétérinaire locale Orla, son ex-compagne. A l'occasion d'un examen de routine, Orla découvre de troublantes anomalies dans le processus, et alerte son patron; John. Mais il est déjà trop tard : une terrifiante mutation est en train de s'accomplir, et en l'espace de quelques heures, la situation va virer au cauchemar...

Critique :

Une expérience unique dans le domaine du cinéma d'horreur ! Ce film redonne tout son sens au mot "horreur". Face à ce spectacle, on éprouve de manière décantée, plus pure que jamais, le sentiment d'horreur, de dégoût, de répulsion. Et il ne traîne pas à nous mettre dans le bain ; dès le début, on a droit à une scène-choc avec la vétérinaire et la vache sur le point d'être en gésine. Le film va multiplier pareils morceaux de bravoure dans le domaine du dégueu. Le cadre de l'histoire, la ferme, contribue très largement à instaurer cette atmosphère nauséabonde. Assis dans la salle de ciné, j'avais vraiment l'impression de respirer les odeurs infâmes du purin, du bétail, des tripes fumantes ... Parce que, oui, question tripaille et autres joyeusetés gore, l'amateur ne sera pas déçu ! C'est plus gore que ce que je pensais. Certains trucs peu ragoûtants ne sont pas sans rappeler les abominations de The Thing. Un film viscéral, reculant les frontières de l'horreur. Chose très importante pour la bonne réussite de ces scènes affreuses, c'est le parti pris réaliste et sérieux de l'affaire. L'endroit où se passent les faits (la ferme) donne un cachet tout particulier à ce métrage. Les acteurs sont convaincants.
Un film que tous les étudiants qui se destinent au métier de vétérinaire devraient voir !!





_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gam
Admin


Nombre de messages : 981
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Jeu 14 Sep - 1:55

Rhooo, tu va avoir droit à un contre avec le recul...

Vu au Bifff 2006, le film est sympa, sont parti pris dans le "réalisme" fermier de l'Angleterre profonde fait mouche. Cependant il y a un mais...

A force de trop s'inspirer de The Thing, Alien et consort, le film s'embourbe dans son propre purin, et n'échappe pas aux cliché du genre.

Pour ce qui est du gore, là franchement on n'a pas vu le même film. Un peu saignant, mais sans plus où le manque de moyens techniques fait cruellement défaut avec les risques de tomber dans le grand guignole.

Perso, ça se laisse voir, mais à force de s'inspirer, il s'éloigne de son sujet sur le dernier quart. On ne reconnait plus la ferme et on se croirait dans le Nostromo.

_________________
See my FotoBook at
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinetotale.superforum.fr
CAMIF
Monteur


Nombre de messages : 319
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation   Dim 25 Fév - 15:16

Mon premier post sur ce forum pour pourfendre ce film qui m'a profondément déçu. C'est archi classique et je ne comprends pas le foin que l'on a fait autour de celui-ci.

Une sorte d'Alien dans une étable sans ressort, sans peur et sans Sigourney.

Décevant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
londinium
Modérateur


Nombre de messages : 478
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Dim 25 Fév - 16:38

Tout ce foin pour un film dans une ferme? What a Face

je l'ai trouvé sympa mais un peu convenu. Mais je trouve qu'il y a quand meme bien pire que ce film. Il a ses qualités tout de même..

a+
Tom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eyes-wide-shoot.be/
ste²ve
Spectateur


Nombre de messages : 29
Age : 32
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Isolation   Dim 25 Fév - 17:32

je l'ai trouvé bon, voire meme tres bon ce film. Peu original certes (en meme temps, une histoire de parasitisme, ce n'est jamais original, pas meme Alien), mais bien rythmé, assez oppressant, parfois bien spectaculaire et peu ragoutant (la venue au monde du veau ).
Le film est assez prévisible, mais ça n'enleve pas grand chose à son efficacité. Et le look (enfin, l'idée de base) du monstre est tres bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Dim 25 Fév - 20:36

Tout le monde pointe son manque d'originalité, mais moi je n'ai pas souvenir d'un film se déroulant de cette manière dans une ferme !

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gam
Admin


Nombre de messages : 981
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Lun 26 Fév - 2:18

Sangore a écrit:
Tout le monde pointe son manque d'originalité, mais moi je n'ai pas souvenir d'un film se déroulant de cette manière dans une ferme !
Ah c'était donc toi qui ronflais Wink

_________________
See my FotoBook at
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinetotale.superforum.fr
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Lun 26 Fév - 2:24

D'un AUTRE film ...
Tssss !

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal
Monteur


Nombre de messages : 297
Localisation : mes jolies petites fesses posées sur une chaise!!!
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Isolation   Mer 2 Mai - 13:32

Ben moi aussi je l'ai troivé pas mal du tout!Assez crade,une ambiance bien glauque...c'est pas non plus un chef mais ça se laisse regarder!
(et c'est pas simpa de massacrer toutes ces vachounettes!!!Sad)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicore
Spectateur


Nombre de messages : 10
Age : 43
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Isolation   Mer 2 Mai - 14:00

Personnellement, j'avais aussi apprécié ce film, la preuve avec mon avis sur ce film :

Pour son premier long métrage, le réalisateur irlandais Billy O'Brien n'a pas choisi, avec ce "Isolation", un sujet facile, tant cette histoire de vaches mutantes aurait pu aisément sombrer dans le ridicule. Mais heureusement, c'est loin d'être le cas.
Le script met en scène un fermier ayant accepté que des recherches génétiques sur la fécondation soient faites sur ses vaches, mais lorsque qu'un des animaux va mettre bas, le veau, en apparence normale malgré sa grande taille, portera en lui des séquelles d'une mutation terrible.
Ce qui frappe d'entrée dans le métrage, c'est le souci d'authenticité imposé par l'auteur, qui filme avec réalisme le quotidien de cette ferme à la pauvreté évidente, presque glauque dans ces décors humides et boueux et n'hésitant pas à nous montrer sans aucune fioriture les détails cliniques des soins vétérinaires, tout ne nous présentant sans s'étendre les personnages, juste ce qu'il faut pour assurer la bonne compréhension de leurs relations.
Et c'est dans ce climat dépressif, symbolisé par le personnage principal, ce fermier endetté prêt à accepter des recherches que l'on sent très vite douteuses pour éponger ses dettes et obligé de supporter la relation de son ex-compagne avec le généticien avec lequel il a fait affaire que l'intrigue va dérouler ses événements ne prêtant pas vraiment à sourire, toujours grâce à leur réalisme impitoyable, que ce soit lors de la séquence de l'accouchement, sordide et remarquablement mise en scène, qu'ensuite pour la mise à mort des animaux aux détails gores et à la brutalité froide.
C'est donc naturellement que l'élément lié à la mutation viendra ensuite s'incorporer à l'ensemble, sans que l'on puisse le qualifier d'improbable tant les explications quasiment scientifiques et le souci clinique de l'auteur ( notamment lors de l'autopsie ) priment, entraînant des rebondissements porteurs d'un suspense souvent soutenu et d'une violence toujours généreuse en plans sanglants mais en même temps crédible, atteignant son paroxysme dans une dernière partie au nihilisme d'une noirceur absolue dans sa description de la folie humaine, tout en mettant en parallèle la contamination du film avec des événements réels de manière cruelle et troublante.
Le réalisateur Billy O'Brien a commencé sa vie professionnelle dans le monde agricole et bien entendu, cela se ressent à l'écran, tellement sa description de la ferme paraît réelle, aidant ainsi largement le spectateur à être enclin à croire à cette intrigue qui pourrait pourtant sembler bien surréaliste sur le papier et à rendre inquiétant ces décors suintants et parfois nauséabonds ( la fosse ), recélant des multiples caches possibles pour le prédateur rendu ainsi invisible mais au potentiel omniprésent.
Et bien que ce soit son premier long métrage, l'auteur maîtrise remarquablement sa mise en scène aux angles de prises de vue spéciaux et ses effets ( et ce dès le générique étrange ), parvenant à "promener" le spectateur pour mieux le surprendre ensuite, tout en arrivant à insérer des effets de surprise réussis de façon récurrente, le tout en gardant un rythme constant et alerte.
Mais c'est également par son aspect clinique que le métrage fait mouche, multipliant les scènes-chocs, quand ce ne sont pas des plans gluants et gélatineux des petits mutants qui viennent chercher à écoeurer le spectateur, le tout bénéficiant d'effets spéciaux plus que probants, et l'auteur a aussi le bonne idée de ne pas nous dévoiler entièrement son monstre, laissant ainsi l'imagination prendre le dessus, puisque que celui-ci n'est filmé qu'en gros plans ou dans des séquences mobiles.
Le film peut aussi s'appuyer sur une interprétation terriblement juste dans sa sobriété, toujours ancrée dans un réalisme froid, à aucun moment perturbé par le moindre humour malvenu, qui puisse ainsi sa force dans le côté intimiste donné à l'ensemble.
Donc, ce "Isolation" s'avère être une vraie réussite ( Grand Prix à Gerardmer justifié ? ) qui sait prendre aux tripes et embarquer son spectateur dans son intrigue d'une froideur totale !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dvdpascher.net/antenne/madvdtheque.php?utilisateur=Ni
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isolation   Aujourd'hui à 20:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Isolation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» isolation en laine de mouton ?
» isolation d'un mur
» problème d'isolation: condensation et moisissures
» "Rupture" d'une isolation
» isolation phonique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: