AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Zombie Honeymoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Zombie Honeymoon   Mer 7 Mar - 0:34

Zombie Honeymoon



Réalisateur : Dave Gebroe
Avec : Tracy Coogan, Graham Sibley, Tonya Cornelisse, David M. Wallace, Neal Jones
Année : 2004
Pays : USA

Résumé :
Denise et Danny, jeunes mariés, nagent en plein bonheur. Tout s’écroule dès leur lune de miel, lorsque Danny est mordu par un zombie. Quelques minutes après l’annonce de son décès, il se relève pourtant frais et dispo… mais se transforme lentement mais sûrement en zombie humain avec des envies irrépressibles de dévorer de la chair humaine…

Critique :
Zombie Honeymoon traite le thème du zombie de la même manière que I, Zombie. La différence fondamentale entre les deux films est que le héros de I, Zombie quitte sa copine dès qu’il s’aperçoit qu’il va mal, et tout le film nous montre ses souffrances solitaires, alors dans Zombie Honeymoon, le couple essaye de gérer le « mal » qui ronge Danny.

Il faut savoir que Dave Gebroe a réalisé ce film parce que le mari de sa sœur a été tué dans un accident. Un accident de surf. Les personnages de Denise et Danny sont directement inspirés de sa sœur et de son beau-frère : Dave a gardé les vrais prénoms ; on retrouve le goût du surf, le projet d’aller au Portugal …

Quand on sait ça, le film est d’autant plus dramatique et touchant à nos yeux. C’est un film-hommage. A la fin du générique final, le « In memory of Danny Fraunhofer » est là pour le signifier. Mais c’est aussi surtout un hommage au courage de Denise, qui a surmonté ce drame.

Le film commence sur un ton léger : les jeunes mariés sortent de l’église et font les fous-fous dans leur voiture (à voir dans les bonus du dvd la scène du bêtisier avec la banane ...). Mais la comédie vire au drame horrifique quand Danny décède des suites d’une agression de zombie après s’être éclaté au surf … et reviens « miraculeusement » parmi les vivants. Le jeune homme reste attaché à son épouse et celle-ci, même après avoir vu le « repas » de son zombie d’homme, parvient à aller au-delà de son dégoût (la pauvre, elle voit quand même des tripes, des membres arrachés et tout le tralala !) et continuera à soutenir Danny.

C’est donc, comme vous l’avez deviné, intimiste, un peu gore (mais ne vous attendez pas à un vrai film gore) et assez émouvant. C’est plein de sincérité.


Le site : http://www.zombiehoneymoon.com/






_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Zombie Honeymoon   Sam 10 Mar - 1:16

Voilà, j'ai mis mon avis.

Qui d'autre l'a vu ?

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicore
Spectateur


Nombre de messages : 10
Age : 43
Localisation : Loir et Cher
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Zombie Honeymoon   Mer 2 Mai - 13:05

Je l'ai vu ce "Zombie honeymoon", voilà mon avis :

Avec ce "Zombie honeymoon", le réalisateur Dave Gebroe nous livre une oeuvre unique, passionnante dans sa description intimiste du drame vécu par un couple nouvellement marié dont le mari est devenu un mort-vivant.
En effet, le script, après une présentation très rock'n'roll des deux personnages principaux ( les rendant par la même attachant dans leur joie de vivre et leur nonchalance ), embraye très vite sur la mauvaise rencontre faite sur la plage, lors d'une séquence particulièrement réussie parvenant sans mal à installer une vraie tension au cours de laquelle le mari se fera vomir dessus par ce qui ressemble à un mort-vivant sorti de l'océan.
Et instantanément le métrage bascule dans le drame, avec la perte de l'être cher, qui même après son réveil surprise, laissera planer une atmosphère lourde, misant sur l'attente et les mauvais pressentiments que laissent présager l'intitulé du film.
Et il ne faudra pas attendre longtemps pour que les "incidents" dûs à la faim cannibale n'empiètent que façon de plus en plus irréversible sur la destinée de ce jeune couple. Mais la grande force du film est d'arriver à traiter le problème de monsieur de façon réaliste, en grande partie du point de vue de son épouse, sans que l'on puisse s'empêcher d'y voir une métaphore sur le cancer et surtout sur l'alcoolisme ( le zombie se cache au début pour "manger" avant de peu à peu ne plus pouvoir rester discret ),avec aussi une dégradation physique progressive de plus en plus visible. Mais l'alternance des scènes horrifiques et des séquences relevant plus du drame familial ( avec notamment la crise d'identité du couple ) s'opère de manière tellement naturelle et fluide que le spectateur ne peut que prendre pitié pour les deux héros et appréhender de façon quasiment viscérale les futurs développements de l'intrigue, tout en souhaitant que les choses s'arrangent les deux tourtereaux.
Mais bien entendu, cela n'arrivera pas, et au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, le ton change, l'humour disparaît peu à peu ( les deux séquences mettant en scène le policier, mises en parallèle, en sont l'exemple typique, d'une apparition prétexte à la plaisanterie succède une intrusion pleine de de suspense et d'une froideur tenace ), pour laisser sa place à un climat de plus en plus oppressant, sombrant sporadiquement dans le glauque lors des attaques cannibales du héros, mais toujours lourd de menace (avec l'éternelle question, "L'amour sera t-il le plus fort ?" ), jusqu'au final, une pure merveille dans sa description simultanée de deux actions différentes, très fort en émotions ( avec un subtil mélange de dégoût, de compassion et de tristesse ) et hautement symbolique dans son tout dernier acte, empreint d'une mélancolie infinie qui poursuit le spectateur longtemps après la vision du film.
Sentiment d'autant plus fort que le réalisateur parvient avec une aisance parfaite à nous impliquer constamment et entièrement dans l'action, grâce en partie à une mise en scène vivante, mais aussi avec l'utilisation de prises de vues en caméra subjective totalement maîtrisée, mais surtout en glissant dans son script un certain nombre de "clichés" ( ce qui ici n'a rien de péjoratif ) dans lesquels il est impossible de ne pas retrouver des éléments de notre histoire individuelle personnelle.
Enfin, les plans sanglants sont dans ce contexte presque douloureux ( car lourds de conséquences ) et leur réalisme poisseux et sale n'arrange rien , bien au contraire ( l'arrachage de gorge du final, par exemple ), quand ils ne versent pas dans une ironie macabre. Les traits d'humour présent dans le film, condensés essentiellement dans sa première partie, ne viennent jamais gâcher l'ensemble en restant toujours subtils et nuancés. L'interprétation est ici exemplaire, fortement inspirée et aide largement l'ensemble à paraître crédible, tandis que les effets spéciaux, tant au niveau des maquillages du zombie que des effusions sanguinolentes, demeurent impeccables même si on les devine rudimentaires. donc, ce "Zombie honeymoon" s'avère être une oeuvre poignante, qui au travers de son histoire aux tendances horrifiques prononcées, dresse une parabole sur l'Amour des plus probantes et parvient ainsi à toucher son spectateur en plein coeur !
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dvdpascher.net/antenne/madvdtheque.php?utilisateur=Ni
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zombie Honeymoon   Aujourd'hui à 14:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Zombie Honeymoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mad Zombie
» Zombie wars
» Zombie (Dawn of the Dead)
» Awkward Zombie
» Pride and prejudice version.......zombie, le livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: