AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Nuit de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: La Nuit de la mort   Ven 4 Mai - 1:42

La Nuit de la mort



Réalisateur : Raphaël Delpard
Avec : Isabelle Goguey, Charlotte de Turkheim, Michel Flavius
Pays : France
Année : 1980

Synopsis :
Martine décide de se prendre un poste d'infirmière-gouvernante dans une maison de retraite après avoir quitté Serge. Y rencontrant une irascible collègue Nicole Clément (Charlotte de Turckheim), elle découvrira que l'autoritaire directrice, Mademoiselle Hélène et tous les vieux pensionnaires semblent tous mijoter quelque chose de pas net la nuit...

Critique :

La Nuit de la mort, le film avec des tueurs du troisième âge !

Dans la catégorie "curiosités horrifiques made in France", je vous avais déjà parlé du Démon dans l'île de Francis Leroi (http://cinetotale.cinebb.com/Horror-SciFi-Fantasy-c1/Science-Fiction-Horreur-Fantastique-f2/Le-Demon-dans-l-ile-t381.htm), voici maintenant La Nuit de la mort de Raphaël Delpard. Autant vous prévenir tout de suite, ce film n'intéressera pas les amateurs de bons films bien faits, mais seulement ceux qui sont avides de découvrir des raretés oubliées.

La première scène présente le fiancé de l'héroïne, qui trouve une lettre de celle-ci. Il la lit à haute voix, croyant peut-être qu'il se trouve au théâtre Rolling Eyes (on en est à une poignée de secondes du film, et vlan, déjà une maladresse ; ça commence bien !). On apprend donc que la belle s'est enfin décidée à prendre un boulot. Elle est partie dans une maison de retraite pour y travailler comme infirmière-gouvernante. On quitte rapidement le fiancé pour suivre Martine qui est reçue de manière glaciale au home. Elle découvre qu'il y a déjà une femme qui occupe cette fonction : Nicole (jouée par Charlotte de Turkheim). Martine s'installe, commence à faire connaissance avec les occupants du lieu ... Bientôt, Nicole disparaîtra sans prévenir, et en laissant ses affaires en plan. Petit-à-petit, Martine se rendra compte qu'il se passe des choses bizarres dans ce manoir qui sert de maison de retraite. Elle soupçonne qu'il a dû arriver quelque chose à Nicole.

En fait, un des problèmes du film se situe au niveau de ce qu'on appelle "l'ironie dramatique" - quand le spectateur en sait plus que le personnage - : nous, spectateur, on sait ce qui est arrivé à Nicole, on a tout vu ; mais Martine, elle, elle va prendre presque tout le film pour découvrir ce qui s'est passé. Donc on a trois longueurs d'avance sur elle ; on n'a pas la surprise. Ce n'est pas une très bonne stratégie scénaristique.

Isabelle Goguey incarne Martine, un personnage très candide, au grand coeur, avec une voix qui fait fort jeune. Je trouve ce personnage pas trop trop mal (il faut tout de même une certaine dose d'indulgence). La directrice de l'établissement est très stricte, autoritaire ; c'est la "chef" du groupe de vieillards-killers. Les vieux forment une sacrée bande de zigotos ; il y en a notamment un qui ne cesse de répéter que la révolution des vieux est en marche (je me suis bien poilé la première fois qu'il annonce -très sérieusement- cela). Comme personnage, il y a aussi le gardien, homme boîteux qui se désespère d'être si laid et qui demande tout le temps aux jeunes femmes si elle se marierait avec un homme comme lui.

On pense un peu à Psychose avec la musique qui accompagne les moments "stressants" et avec ce personnage boîteux. Mais bien sûr, on n'a pas affaire à la même qualité.

L'idée de base - des vieux qui tuent - prête à sourire. Et Delpart n'arrange rien en accumulant défauts et maladresses par-ci par-là. Le thème musical revient un peu trop souvent. Parfois on entend de légers bruits incongrus (c'est trop poilant quand on sait ce que c'est en fait !! Laughing Non, je n'en dirai pas plus!). Il s'écoule trop de temps avant qu'il n'arrive vraiment quelque chose. Le film se prend trop au sérieux par rapport au scénario. À la fin, ça se barre en c...

Cependant, ne fuyez pas. Sachez, pour information, qu'on voit Charlotte de Turkheim entièrement nue, et en train de se faire éviscérer ... Là, du coup, vous avez envie de voir ce film, hein Very Happy ?






_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CAMIF
Monteur


Nombre de messages : 319
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: La Nuit de la mort   Ven 4 Mai - 12:24

un vrai bon gros nanard que ce film...c'est énorme même. Tout est mauvais, les acteurs, le scénario, les dialogues, la musique ( on dirait une scie, c'est insupportable ).
J'ai une grand tendresse pour ce genre de film qui est tellement raté qu'il en devient quasi culte.
A rapprocher d'un film comme " La lac des morts-vivants " dans le genre nanards francophone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Nuit de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit de la mort! (1980, Raphaël Delpard)
» Cette nuit je suis mort...
» Une fillette saigne à mort après sa nuit de noce… à 8 ans
» La Lande des Morts : 30 juillet 1944 « la nuit de la mort »
» [Collection] Le Labyrinthe ( S.E.P.E.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: