AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Béatrice Cenci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CAMIF
Monteur


Nombre de messages : 319
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Béatrice Cenci   Dim 9 Sep - 18:25





Béatrice Cenci



Au glorieux temps de l’inquisition, un seigneur cruel et sanguinaire, Francesco Cenci, fait régner la terreur dans son entourage. Sa fille, la ravissante Béatrice cherche à lui échapper en entrant au couvent, mais s’en rendant compte Francesco la fait enfermer dans un pièce lugubre de son domaine. Les membres de la famille ourdisse un complot pour se débarrasser du tyran.



Difficile pour moi de vous faire part des émotions que m’a procurer ce film, un grand moment de cruauté, d’amour et d’intensité dramatique.



Ce film est tiré d’un histoire vraie, un fait divers dans l’Italie du XVI éme siècle, repris dans « Les chroniques italiennes « de Stendhal, et déjà mis en scène par Riccardo Fredda dans « le château des amants maudits « ( qui entre parenthèse est un film à la beauté graphique étonnante ), Shelley lui consacra une tragédie également.



Si Fulci avait déjà laissé libre cours à une certaine forme de violence dans ses précédents films: « Le temps du Massacre « et « Perversion Story » , la violence,la cruauté et le sadisme des scènes de tortures restent pour un film de 1969 plus qu’étonnant ( Tortures des cordes, marquages aux fers rouges non suggérés ).



Néanmoins et contrairement à sa période « gore « , ces scènes s’intègrent parfaitement à l’intrigue et ne sont pas simplement la raison d’être du métrage, ce qui pourrait intéresser les anti-Fulci primaire .



Film maudit qui n’eu le loisir de plaire ni à la critique, ni aux publics, l’oeuvre la plus ambitieuse du cinéaste, le projet d’une vie va se muer en une profonde blessure qui ne cicatrisa jamais et qui de plus fut quasiment introuvable pendant des années.



Il faut dire que Fulci n’ y va pas avec le dos de la cuillère en matière d’attaque frontale de l’église qui pille, torture, manigance au nom de son dieu mais aussi au nom de l’agrandissement de son patrimoine, le tout couvert par une écoeurante morale chrétienne que seuls les pauvres se doivent de suivre, ce qui dans un pays aussi croyant que l’Italie des années 60 n’est pas anodin. Et pourtant, ce film est à l’image de son réalisateur, empli de doutes ( Fulci est croyant, mais il se pose des questions ce qui évidemment n’est pas fait pour plaire au caciques du Vatican qui diaboliserons cette oeuvre ).



Béatrice Cenci est une œuvre visuellement très soignée, et intelligemment mise en scène. Ici les paysages et décors de cette Italie en pleine Renaissance resplendissent face à des personnages soumis par un instinct bestial. C’est un film austère, dense, aux personnages haïssables, au pessimisme voir au nihilisme implacable.



Emmené par un Georges Wilson au sommet de son art dans le rôle du terrible Francesco Cenci, entouré de Tomas Millan figure phare du giallo italien et de la superbe Adrienne Larussa ( plus jolie que bonne comédienne cependant ), photographié avec talent, ou navigue entre colère, répulsion et empathie.



Le film n’est pas pour autant totalement abouti, certains passages sont franchement datés, notamment dans les moments « érotiques « très très soft qui les rendent mièvres, à une interprétation hésitants de la comédienne qui joue Béatrice et aux décors extérieurs qui font un peu ( un tout petit peu ) séries télévisée de l’époque.



Mais rien de totalement rédhibitoires pour un film brillant, un petit joyau d’une très grande noirceur que les fans de Fulci verront avec grand plaisir et qui devrait permettre aux autres de se faire une autre idée du monsieur.



Un petit mot sur les bonus de l’édition de Néo Publishing qui à eux seuls valent l’achat du DVD, puisqu’on y retrouve une interview sonore de Lucio Fulci qui retrace sa carrière ( où il règle quelques comptes avec Fragasso et Argento..so Fulci ) et une autre où l’on peut y voir un réalisateur visiblement très fatigué physiquement mais pas intellectuellement nous conter quelques anecdotes sur son métier. Des bonus, une fois n’est pas coutumes excellents, utiles et loin des sempiternelles trailer, making of débile, auto-promotion et j’en passe.















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Béatrice Cenci   Dim 9 Sep - 23:13

Il m'intrigue, ce film. Mais j'ai peur d'être déçu, vu que pour l'instant, de Fulci, je ne connais que ces oeuvres les + gore.

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal
Monteur


Nombre de messages : 297
Localisation : mes jolies petites fesses posées sur une chaise!!!
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Béatrice Cenci   Lun 10 Sep - 20:53

Tu sais donner envie!!!L'histoire m'interesse !Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CAMIF
Monteur


Nombre de messages : 319
Age : 45
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Béatrice Cenci   Sam 15 Sep - 23:37

Hannibal a écrit:
Tu sais donner envie!!!

C'est ce que me dise les filles quand elle me court aprés complétement nues et en criant : Cammiiiiiffff !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: Béatrice Cenci   Lun 17 Sep - 20:03

J'imagine CAMIF en Benny Hill Laughing !

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Béatrice Cenci   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Béatrice Cenci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» créatrice de boutons artisanaux : nathy création
» Béatrice
» béatrice - Mini bébé
» [poésie] Béatrice Libert
» L'OEIL DE SETH de Béatrice Egémar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: