AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Themroc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Themroc   Sam 22 Mar - 17:49

Themroc



Réalisateur : Claude Faraldo
Avec : Michel Piccoli, Miou-Miou, Coluche, Béatrice Romand, Francesca Romana Coluzzi, Jeanne Herviale, Marilù Tolo, Patrick Dewaere
Pays : France
Année : 1972

Synopsis :
En banlieue parisienne, tous les matins, Themroc prépare mécaniquement son petit-déjeuner. Durant le trajet qui le mène à l'usine, il rencontre toujours les mêmes collègues ; leurs regards s'attardent sur les jambes des femmes vêtues de jupes écossaises. Sur son lieu de travail, Themroc appartient à la classe des gentils prolétaires. Il rénove les façades extérieures. Lorsqu'il surprend son patron dans une position équivoque avec sa secrétaire, il est licencié sur-le-champ. Themroc se barricade alors dans son appartement. Terré dans sa tanière, il pousse d'énormes rugissements, arrête de travailler et passe ses journées à faire l'amour... Sa révolte contamine l'immeuble et ses voisins ne tardent pas à l'imiter.

Critique :
Themroc est un pur produit soixante-huitard. Un film provocateur, contestataire et expérimental qui décrit la révolte très particulière d'un prolo (interprété par Michel Piccoli). Les personnages apparaissent comme des animaux, n'ayant jamais de vrais dialogues. Ils ne s'expriment que de temps en temps par des grognements, des cris, des mots incompréhensibles, c'est tout. Ce parti pris de faire un film sans dialogues montre bien la volonté provocatrice qui l'anime, mais c'est casse-gueule comme parti pris car c'est difficile de tenir comme ça sur une durée d'un long métrage. Themroc est un film très spécial, rigolo à deux ou trois moments (mais sans plus), qui apparaît comme une grosse farce sur mai 68, fait dans l'esprit de cette époque. Le casting colle bien à cet esprit ; ça fait plaisir de voir Coluche.

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Themroc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: To day & Classic :: Culte, inclassable & indépendant-
Sauter vers: