AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Shiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Shiver   Jeu 10 Avr - 2:53

JOUR 6 : SUITE

SHIVER



Espagne, 2007
Réalisateur : Isidro Ortiz
Avec : Junio Valverde, Mar Sodupe, Roberto Enriquez, Francese Orella

Critique :
Après son Fausto 5.0, Isidro Ortiz est de retour cette année avec Shiver (Eskalofrio). Encore un film qui montre la bonne santé du cinéma d’épouvante espagnol.

Shiver s’appuie sur de bonnes idées et une bonne situation initiale.

Le héros, un adolescent vivant à Madrid, souffre d’une maladie rare appelée : il ne supporte pas la lumière du soleil, au point que sa peau a des réactions violentes lorsqu’elle est exposée aux rayons solaires. Cela le rend marginal, voire monstrueux aux yeux des autres. La vie n’est donc pas facile pour lui dans la capitale espagnole. Un jour, n’en pouvant plus, sa mère et lui déménagent et vont habiter dans un petit village au nord du pays, niché à l’ombre des montagnes. Ils pensaient avoir trouvé un endroit tranquille, mais rapidement ils vont déchanter. En effet, il apparaîtra bien vite qu’une menace rôde dans la forêt entourant le village. Des morts seront retrouvés et le héros sera soupçonné.

Les meilleurs moments du film se situent quand la « menace » traque les personnages sans être montrée. Après, lorsqu’on voit celle-ci, c’est moins efficace au niveau peur.

Globalement, on regrettera que le film soit un chouilla trop prévisible dans son développement et que le réalisateur n’ait pas encore mieux exploité la photophobie du héros pour nous foutre une grosse pétoche. On était en droit d'attendre mieux. Mais Shiver reste agréable à regarder. Isidro Ortiz a voulu, avec ce film, montrer que les monstres ne sont pas ceux qu’on croit ; il parle de la peur, et une des peurs principales, c’est la peur de l’autre qui est différent, inconnu, et à cause de cette différence, il est rejeté. Bonne thématique, donc.

Verdict : pas trop mal, mais aurait pu faire mieux.


Trailer :

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shiver (2008, Isidro Ortiz)
» shiver - 3D
» [Smallville] [M] Mon cœur, mon amour
» Août 1888

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: