AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Brokeback Mountains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierreb
Spectateur


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/03/2006

MessageSujet: Brokeback Mountains   Dim 5 Mar - 15:30



Que dire d'autre que j'ai adoré ce film. Ce n'est pas un plaidoyer pour l'homosexualité, mais un réquisitoire contre l'intolérance. C'est Philadephia ( sida ), c'est Devine qui vient dîner... ou Dans la chaleur de la nuit ( racisme ), c'est le boulanger arabe qui vient voler le pain des français ( Fernand Raynaud ), c'est le plombier polonais ( directive Bolkenstein )... c'est le quotidien " je ne suis pas contre, mais ... !
Replacé dans les années 60, époque où la majorité des spectateurs potentiels n'étaient pas nés, dans un milieu considéré dans l'inconscient collectif comme viril sinon macho , ce film de Ang Lee semble nous laisser croire que cette intolérance et ce puritanisme sont d'un autre temps révolu... alors qu'il nous met insidieusement face à nous même. Aujourd'hui. Face à nos sentiments refoulés. Ceux qui apportent des voix à toute cette peste brune. Ceux qui nous poussent à marcher pour ou contre des caricatures. Ceux qui amènent à adhèrer à ce que nous communiquent de plus en plus les églises : ce qui n'est pas dans le droit chemin que nous avons établi... est un péché mortel.
Ang Lee l'exprime bien en faisant mourir son héros sous les coups vengeurs des gardiens de la droite ligne tandis que sa femme parle d'un pneu qui a explosé.
Superbe film duquel on sort différent. Et ceux qui dans la rue l'explique par un " pan pan cucul t'es mort " ont cetainement été beaucoup plus bouleversés qu'ils ne veulent l'admettre. Intolérance oblige.


Dernière édition par le Mer 15 Mar - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gam
Admin


Nombre de messages : 981
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Brokeback Mountains   Dim 5 Mar - 15:50

Hello Pierreb, je te souhaite la bienvenue parmi nous.

Ang Lee est de plus en plus fascinant, comment peut-il passer d'un Tigre & Dragon, à un Hulk et repasser par une oeuvre comme celle-ci.
Déroutant, j'aime ça.

Merci Pierreb pour cette critique qui donne envie, n'oublie pas de passer par la section présentation ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinetotale.superforum.fr
Gam
Admin


Nombre de messages : 981
Age : 47
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: Brokeback Mountains   Mer 19 Juil - 12:34

Que ou que penser de ce film ?

J'avoue que je suis mitigé. Ang Lee, ne prend pas beaucoup de risque. Il ne se mouille pas beaucoup.

Avec cette approche, trop de choses restent en suspend, en surface. Il n'ose pas prendre les thèmes du film à bout de bras avec des non dit qui perdent le spectateur dans une narration trop rigide et superficielle.

De quoi parle le film ? Avant tout d'une relation homosexuelle dans un milieu rurale âpre de la classe ouvrière, à savoir le milieu macho de cowboy moderne, à une époque où on ne pouvait pas s'afficher.

Ang Lee, joue d'une certaine facilité avec un contraste qui interpelle d'emblé. Avouons que l'on a du mal à imaginer, des homme difficilement plus virils qu'eux, s'adonner corps et âme pour d'autres hommes.

L'entrée en matière de la relation ne fait pas dans la dentelle ou dans le subtil, c'est racoleur. On à droit à une séance de sodomie violente hors cadre des moins raffinée. Ca me fait le même effet, comme si une histoire hétérosexuelle commencait d'emblé sans prémices par une culbute. Perso, je n'apprécie guère. Je n'en voit pas l'intérêt. Pourquoi ne pas démarer en nuance ?

En sachant que tout se qui va en découdre est pratiquement que dans non-dit. Donc on passe plus son temps à extrapoler, à imaginer et à faire des supposition, vu que rien n'est vraiment clair dans les "propos" intolérant.
La tâche est d'autant plus difficile, pcq à pratiquement que le point de vue du couple, tout est centré sur eux, les personnages secondaire sont juste esquissés, ce qui est bien dommage.

Ca va jusqu'à se demander si la mort de l'un des personnage est bien lié ou pas on son penchant homosexuelle. Je dit bien penchant, pcq il ne le vit jamais pleinement. Vu la vie qu'il mène, le doute est posé. Ce crime peut ne pas forecément être hmophobe. Le personnage lui-même craint de se faire tuer par sa femme ou le mari d'une de ses maîtresse.

Bref, pour moi, le fond du film ne touche pas et n'atteint pas grand chose, sauf une très belle histoire d'amour qui ne nécéssiatait pas plus de 2 heures de métrage.

_________________
See my FotoBook at
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinetotale.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brokeback Mountains   Aujourd'hui à 3:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Brokeback Mountains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autour de RETOUR A BROKEBACK MOUNTAIN
» At The Mountains Of Madness par Guillermo Del Toro et James Cameron
» [Livre] The Disney Mountains: Imagineering at Its Peak
» Brokeback Mountain-Mes Créas-Jack/Enis-G
» Le Secret de Brokeback Mountain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: To day & Classic :: Drame & Love story-
Sauter vers: