AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 4bia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: 4bia   Ven 24 Avr - 1:12

BIFFF 2009 : LUNDI 13/04

4bia



Réalisateurs : Banjong Pisanthanakun, Paween Purikitpanya, Youngyooth Thongkonthun, Parkpoom Wongpoom
Avec : Laila Boonyasak, Pongsatorn Jongwilak, Maneerat Kham-uan, Kantapat Permpoonpatcharasuk, Apinya Sakuljaroensuk, Witawat Singlampong, Chon Wachananon
Pays : Thaïlande
Année : 2008

Mon avis :
Film à sketches composé de 4 histoires différentes, 4bia a pour principal sujet la mort et les morts. Aux commandes de ces segments, on trouve les réalisateurs de Shutter, Alone, Body et The Iron Ladies.

Le premier segment, "Happiness", pourrait être qualifié de "film-sms". L'héroïne, qui vit seule dans un petit appartement et souffre de sa solitude, reçoit un jour un sms anonyme et, de fil en aiguille, il va s'instaurer entre la fille et l'inconnu un dialogue uniquement par sms. Il n'y a pas de dialogue, tout est dans les sms. Voir un film où il n'est question que d'un personnage qui passe son temps à lire et écrire des messages, ça devient vite lassant. Cela ne pouvait tenir que sur un court-métrage, heureusement que "Happiness" n'est pas plus long. Je n'ai pas été totalement convaincu par l'issue de ce métrage. Son principal atout : son actrice qui est mignonne à croquer I love you ! Une première histoire moyenne, donc.

Le second segment est le plus faible. Une bande de délinquants s'amuse à martyriser un de leur camarade de classe. Ils vont aller trop loin et seront poursuivi par une malédiction. L'idée est bousillée par une réalisation épileptique énervante. Reste quelques plans bien sympas, pas mal gore.

La troisième histoire est la plus divertissante. Ses auteurs s’amusent à multiplier les références cinématographiques, tant aux films d’horreur locaux qu’aux films hollywoodiens (Titanic, par exemple). Ces clins d’œil ne sont pas gratuits ni hors de propos, car le scénario est véritablement construit sur la base de ces références. S’il y a ainsi un certain humour par ce jeu avec d’autres films, on ne tombe pas pour autant dans la lourdeur et l’aspect peur n’est pas oublié ni baclé. Bref, un moment sympathique.

La dernière histoire est celle que j’ai trouvée la plus angoissante. Une hôtesse de l’air est chargée de s’occuper d’une éminente princesse lors d’un vol où cette dernière est l’unique passagère. Sa Majesté se montre très vache envers la pauvre hôtesse, et celle-ci, pour se venger, va lui faire avaler un aliment dont elle est allergique. La princesse va carrément en mourir. Quand on annonce à l’héroïne que, malgré l’enquête qui lui pend au nez, elle devra veiller toute seule sur le corps de la défunte lors du vol de rapatriement, elle croit défaillir … On n’évite pas 2 ou 3 effets faciles pour faire sursauter, mais la situation en elle-même est bien stressante et l'effet de claustro généré par le petit espace fermé d'où il n'est pas possible de s'échapper que constitue l'avion en plein vol est bien géré.

Globalement, pour peu qu'on adhère au concept du film à sketches et qu'on soit perméable à l'horreur asiatique, 4bia mérite un petit coup d'oeil.





Trailer :

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
4bia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4Bia (2008, Banjong Pisanthanakun, Parkpoom Wongpoom, Paween Purikitpanya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: BIFFF : les éditions précédentes :: BIFFF 2009-
Sauter vers: