AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 No-Do

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: No-Do   Sam 25 Avr - 18:29

BIFFF 2009 : LUNDI 13/04 (SUITE 2)

No-Do (The Beckoning)



Réalisateur : Elio Quiroga
Avec : Ana Torrent, Francisco Boira, Héctor Colomé, Rocío Muñoz, Francisco Casares
Pays : Espagne
Année : 2009

Synopsis :
Jeune pédiatre traumatisée par la mort en bas âge d’un de ses protégés, Francesca décide avec son mari de déménager à la naissance de leur propre enfant, histoire de soigner au vert ses crises de culpabilité. Si ce n’est que leur nouvelle maison, au demeurant fort coquette, n’en est pas moins un ancien internat catho pour jeunes filles, dans lequel l’Eglise stockait tous les cas jugés potentiellement miraculeux survenus en Espagne. Et, de toute évidence, on ne faisait pas qu’y distribuer la bonne parole et quelques hosties… (Source : www.bifff.net)

Mon avis :
Elio Quiroga nous avait très agréablement surpris avec son film La Hora fría il y a deux ans. Le revoilà donc cette année au BIFFF avec No-Do, titre un peu mystérieux qui est en fait l’abréviation de « noticiero documental ». C’est quoi ça ? Ce sont les petits films documentaires d’actualité qui passaient dans les cinémas espagnols sous le régime franquiste et qui servaient la propagande.

Dans No-Do, il est question de No-Do montrant des choses que l’Eglise catholique voudrait bien garder cachées. Il y a des miracles positifs, mais aussi des miracles négatifs, nous apprend le film.

No-Do est bien réalisé, mêlant esthétique soignée et esthétique de vieilles bandes abîmées des No-Do. Le seul grand problème de ce film, c’est qu’il fait trop déjà-vu : Bayona, Balaguero, Del Toro et cie sont déjà passés par là, et Quiroga, ce coup-ci, n’arrive pas à se démarquer de ses modèles. Une femme fragilisée psychologiquement, une maison avec d'inquiétantes apparitions, une sombre histoire religieuse : tous des ingrédients très très classiques. Pas de surprise à la Hora fría cette fois-ci.




_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
No-Do
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: BIFFF : les éditions précédentes :: BIFFF 2009-
Sauter vers: