AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [REC] 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: [REC] 2   Mar 29 Déc - 1:23

[REC] 2



Réalisateurs : Jaume Balagueró, Paco Plaza
Avec : Manuela Velasco, Óscar Sánchez Zafra, Ariel Casas, Alejandro Casaseca, Pablo Rosso, Ferran Terraza, Jonathan Mellor
Pays : Espagne
Année : 2009

Synopsis :
Les autorités viennent de perdre le contact avec les occupants de l'immeuble mis en quarantaine. Personne ne sait vraiment ce qui se passe à l'intérieur. Dehors, le chaos règne...La brigade d'intervention spéciale, équipée de plusieurs caméras et envoyée sur place pour analyser la situation, va devoir affronter une menace bien réelle...

Mon avis :
Le tandem Balagueró/Plaza remet le couvert avec cette suite directe de [REC]. La situation du début du film est celle de la fin du premier : l’immeuble est gardé en quarantaine, les autorités, accompagnées de la foule de curieux, sont massées devant le bâtiment, elles savent qu’il y a eu des morts à l’intérieur, mais ignorent le nombre de survivants, s’il y en a eu, et nous, nous savons qu’il ne reste plus que la journaliste en mauvaise posture dans le grenier. Une petite troupe de soldats est alors envoyée dans l’immeuble, afin de mieux savoir ce qu’il se passe exactement. Munis d’une petite caméra et accompagné d’un homme présenté comme un représentant du Ministère de l'intérieur qui dirige l’opération, ils ont pour ordre de chercher et filmer tout indice aidant à mieux connaître la cause de ce mal qui se répand.

On reprend le concept de « caméra à la première personne » : on voit ce que les membres de la troupe d’élite filment. L’innovation ici, c’est qu’on peut passer de la vue d’une caméra à une autre. On garde le concept, mais on varie les points de vue. On est donc toujours dans un cinéma totalement immersif, surtout que l’action commence très rapidement (moins de préparation que pour le un, puisqu’on connaît déjà la situation ; inutile de tergiverser). Au niveau du côté immersif, il y a cependant un « hic » : à un moment, nous quittons brusquement le point de vue des soldats pour épouser celui de trois petits jeunes présents dans le quartier et qui se filment, d’abord pour enregistrer leurs « exploits » (ils essayent de faire voler une poupée gonflable avec des pétards-fusée … Hum, no comment). A cause de ce changement radical de point de vue et de personnages, il y a une cassure dans le trip immersif. En tout cas, personnellement, je suis un peu sorti du film à ce moment. Evidemment, les jeunes vont être directement confrontés au « problème », donc on re-rentre progressivement dans le film. Par après, il y aura encore un changement de caméra, mais je n’en dévoile pas plus …

Avec cette suite, les deux réalisateurs développent l’aspect religieux de la « contamination ». Le premier [REC] ressemblait plus à un film de zombies, ce second volet, lui, ressemble davantage à un film de possession démoniaque. Personnellement, j’aurais préféré que cet aspect religieux ne prenne pas cette importance. Car moi et la religion …

Alors, bien sûr, la caméra bouge dans tous les sens, ce qui n’est pas « beau » en soi comme mise en scène, mais, contrairement à beaucoup de films de ces dernières années, ici, c’est justifié.

Globalement, [REC] 2 n’atteind pas le niveau de [REC], mais reste, du moins en partie (avec le bémol que j’ai évoqué plus haut), prenant.







_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corvis
Spectateur


Nombre de messages : 40
Age : 33
Localisation : Toulon, le Sud, ces cigales, son pastis, ses gros cons
Date d'inscription : 05/10/2009

MessageSujet: Re: [REC] 2   Mar 29 Déc - 23:18

Sangore mon ami, tu confonds intérêt cinématographique et avis personnel. Et encore je te trouve à la limite du fanatisme anti-religieux ^^
Tu n'a pas aimé L'exorciste ? Ni les films de zombies de Fulci ? ni Bruce tut-puissant ? Ni tous les films avec des démonds, Prince des ténèbres de Carpenter, etc ?
Moi aussi j'ai beaucoup de mal avec la religion dans la vie de tous les jours, mais au cinéma, force est d'avoué qu'elle est un vivier d'idées, de thèmes, de situations inépuisables et passionnantes, pareil pour les symboles. C'est bien simple, la religion c'est comme la violence, c'est tellement puissant et graphique que ça ne devrait exister qu'au cinéma.
D'ailleurs c'est bizarre ça, moi qui était persuadé que tu aiais la Nunsploitation, genre religieux par excellence... Wink

Pour en revenir au film, j'ai été très déçu. Passé un point de départ bandant (Aliens chez Balaguero), l'idée religieuse que je trouve très original et intéressante, et quelques idées de mise en scène héritées du jeu vidéo (auquel REC s'identifiait), notamment dans l'utilisation du nightshot, très SilentHillesque, il ne reste pas grand chose. Le concept de multi caméra est baclé (à peine quelques minutes et c'est tout), celui du changement de caméra uniquement rythmé par Une caméra cassée/une autre trouvé dans l'instant, et pire que tout, là où tout était limpide et crédible dans le premier, la vue à la première personne devient non seulement peu immersive, mais totalement inutile puisque que complètement absurde. Qu'une équipe de commando débarque avec une caméra encombrante et lourde à la main alors qu'il s'agit d'une mission de sauvetage passe encore, que la raison soit que de hautes instances veulent filmer tout ce qui sera découvert alors que des photos ou des preuves rapportées directement serait plus efficaces, c'est limite, mais que celui qui tient la caméra continue à cadrer l'action quand ses collègues sont attaqués au lieu de les aider, c'est passablement ridicule. José le caméraman du premier, était un journaliste, avide d'avoir une trace de tout, au cas où(ou malgré que) il ne s'en sortent pas. Ici le besoin de tout filmer des policiers, et plus tard des trois jeunes, tombent à plat car il n'y a aucune raison à ce qu'ils filment (qu'un jeune filme tout autour de lui pour s'amuser passe encore, mais continuer à filmer quand son pote est attaqué au lieu de s'enfuir en beuglant comme n'importe quel jeune, ça c'est hautement improbable.
De plus le film n'est pas un film d'horreur comme le premier (on flippe vraiment peu) ni un film d'action comme le laissait supposer a BA, juste un complément informatif (certes intéressant) sur le concept de son ainé.
Pas de quoi faire un chef-d'oeuvre loin de là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangore
Admin


Nombre de messages : 3341
Age : 33
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: [REC] 2   Mar 29 Déc - 23:50

Attention, spoilers

Pour le côté religieux des films, y'a des fois où ça passe mieux que d'autres, que veux-tu que je te dise ? Dans le cas présent, je me serais contenté des allusions faites dans le un. Dans le deux, ce qui me dérange je pense que c'est le fait que le perso du prêtre est trop pris au sérieux dans le scénario, qu'on lui donne trop d'importance et qu'il est trop directif. L'Autorité salvatrice est représentée dans le film par l'Eglise. C'est ça que j'aime pas. (Y'aurait eu Laura Gemser en nonne nue qui serait venue montrer au prêtre les plaisirs de la chair, ça serait mieux passé Razz ) ! Puis j'ai jamais dit que ce n'était pas un "avis personnel" Razz !

_________________
"J'aime entendre le son du gore le soir au fond des bois"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [REC] 2   Aujourd'hui à 3:10

Revenir en haut Aller en bas
 
[REC] 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
cinetotale :: Horror, SciFi & Fantasy :: Horreur & Fantastique-
Sauter vers: